Témoignages & Articles


Témoignages:

Quitterie-lencou-hypnotherapie-hypnose-paris-15

Kristina38 ans

« J’ai consulté Quitterie Lencou sur les conseils d’une amie qui l’a consultée plusieurs fois. J’étais dans une grande période de stress, avec des douleurs cervicales et dorsales. La séance a débuté par une discussion simple qui a mis en avant un sujet émotionnel en lien avec mon passé. Elle m’a ensuite expliqué comment allait se dérouler la séance de manière très claire et a fait preuve de beaucoup bienveillance. C’est une grande professionnelle, qui est accessible et qui a cette capacité à mettre des mots sur du ressenti. La séance a été efficace et m’a fait beaucoup de bien. A l’issue de la séance d’hypnose je me suis sentie libérée et apaisée. »

Elisabeth, 67 ans

« Je me suis rendue chez Madame Lencou pour des problèmes de stress. Avec son aide attentive, j’ai trouvé magique de me laisser emporter dans ce « voyage » qui m’ a apporté calme, détente et sérénité. C’est devenu pour moi une aide précieuse pour résoudre le quotidien. J’ai retrouvé optimisme, vitalité et sérénité. »

Anna, 37 ans

« J’ai effectué trois séances avec Quitterie pour me préparer à l’accouchement.

Ces séances ont été particulièrement bénéfiques et efficaces. J’ai pu appréhender cette naissance avec une immense sérénité. Cela m’a beaucoup aidé à gérer la douleur et m’a donné toute la confiance nécessaire. Quitterie est très douce et professionnelle. Elle sait utiliser les bons outils pour atteindre l’objectif sur lequel on travaille. Très belle expérience, je recommande fortement! »

Emmanuelle, 29 ans

« Avec les attentats, les crashs d’avion et toutes les catastrophes dans le monde, je me suis mise à développer une véritable phobie dès que je prenais l’avion. C’était l’enfer. Dès qu’un passager se levait pour se rendre aux toilettes, je regardais ma montre pour vérifier qu’il n’était pas en train de préparer un mauvais coup. Ca devait ridicule mais je n’arrivais pas à me débarrasser de mon angoisse. Et j’adore voyager.

J’ai décidé de tenter l’hypnose, par curiosité. Même à la fin de la séance, je suis restée sceptique. Et puis, je n’y ai plus pensé. Jusqu’au prochain vol. Un Paris-Marrakech pour un enterrement de vie de jeune fille. Et là, le vol s’est passé sans problème. J’ai pu reprendre des longs courriers et dormir pendant le vol. »

Olivia, 34 ans

 » Quand mon médecin m’a fait comprendre que je n’avais plus d’autre solution que d’arrêter de fumer, j’en ai parlé à mes amis qui ont évoqué l’hypnose.

Je me suis tournée vers Quitterie que l’on m’avait recommandée. Je suis quelqu’un plutôt scientifique et rationnel. Je n’y croyais pas trop mais j’étais vraiment motivée pour arrêter. J’ai vraiment été surprise d’arrêter en une séance! J’ai continué de fumer pendant quelques jours mais l’envie n’était plus là. Alors, j’ai arrêté. Naturellement. »

Aude, 40 ans

« J ai consulté Quitterie pour développer ma confiance en moi et retrouver de l’équilibre dans ma vie affective. J ai pu à chaque séance déterminer l’objectif sur lequel je voulais me focaliser grâce à une discussion poussée et interactive avec Quitterie. Laquelle était suivie d’une séance d hypnose avec différentes approches suivant ce qui était nécessaire. Les résultats ont été rapides et impressionnants en terme de bien être et de sérénité. »

Ludivine, 27 ans

« Un jour, je n’ai aucune idée de la raison, un collègue m’a fait une plaisanterie qui m’a beaucoup gênée et je me suis mise à rougir. Un enfant qui rougit, c’est peut-être mignon, mais, dans la vie active, c’est moins émouvant. Je ne sais pas pourquoi mais, après ça, je me suis mise à rougir pour un oui ou pour un non et c’est vite devenu très gênant. Que ce soit en réunion ou à la boulangerie, je rougissais et, parfois même, je rougissais de penser que j’allais rougir. J’en ai parlé à ma mère qui avait fait de l’hypnose avec Quitterie. J’avais un peu peur au début mais, en fait, tout s’est bien passé. On a commencé par discuter pour voir quand et comment c’était venu et puis après, il y a eu l’hypnose. Je pensais que je ne serais pas réceptive parce que j’avais des doutes mais, en fait, c’était amusant parce que j’entendais tout ce qui se passait et en même temps j’avais l’impression d’être super loin et  de voler au-dessus des toits de Paris! Dès le lendemain, j’ai vu les effets. En fait, je crois que j’avais besoin de briser le cercle vicieux… »

Arnaud, 43 ans

« Je suis venu à l’hypnose par curiosité. Je suis entrepreneur et, par tempérament, j’aime tester de nouvelles choses. J’ai eu l’an dernier un grand changement dans ma vie personnelle et professionnelle. Je n’étais pas loin du « burn-out », je pense. J’avais perdu l’envie d’avancer et ça ne me ressemble pas trop. J’ai rassemblé mon courage et j’ai fait une première séance. Au début, je voulais juste qu’on m’anesthésie pour ne plus penser à mes problèmes mais, j’ai vite compris que l’hypnose, ce n’est pas juste faire une grosse sieste. C’est actif et on le sent. j’ai décidé de me prendre en main et d’avoir des séances rapprochées parce qu’à l’époque j’avais besoin d’un soutien. Au bout d’un moment, Quitterie Lencou m’a proposé d’apprendre l’auto-hypnose pour que je sois « autonome ». Aujourd’hui, je pratique tous les jours, même 10 minutes si je manque de temps. Ca me permet de gérer les situations de stress ou de fatigue et de me réguler. Pour le reste, je préfère encore le faire en séance. »

Nicole, 62 ans

« Reçu par SMS: Merci Quitterie! Non seulement, la dernière séance était merveilleusement agréable mais j’ai en plus l’impression que le noeud dans ma gorge est parti. Je me sens légère. Vous avez raison, il n’y a pas d’âge pour changer. Hier, j’ai enfin parlé à l’ami dont je vous ai parlé, j’ai pris rendez-vous chez le coiffeur et j’ai réservé des vacances en Méditerranée. En avant! »

Pauline, 25 ans

« Merci de m’avoir aidée à faire le deuil de mon grand-père. Je ne pensais pas que la blessure était encore vive après toutes ces années. Je me sens apaisée et je suis contente d’avoir pu lui dire au revoir même si c’est en imagination. Je vais enfin pouvoir m’autoriser à grandir et à devenir la femme que je suis. »

Pierre, 38 ans

« Par SMS: Ravi! Pas touché une cigarette depuis 32 jours! C’est assez pour crier victoire? Je ne peux pas attendre pour me réjouir. Je veille mais ça ne m’était pas arrivé depuis mes études en école de commerce. Je vais finir par être obligé de croire que ça existe l’hypnose. »

Claire-Marie, 34 ans

« Après 5 échecs au permis et 10 années sans oser me réinscrire dans une auto-école, j’abordais l’examen pratique avec une bonne dose de stress. Ma séance avec Quitterie m’a permis de mettre des mots sur mes peurs et de trouver en moi des images apaisantes pour me préparer au mieux. Mission accomplie: en une séance, la sixième tentative fut la bonne, et j’ai appris à mieux gérer mes angoisses et à connaitre mes ressources. Merci Quitterie ! »

Léonie, 40ans

« A 4 mois de l’été.., je me suis mise à penser à la plage et à mes kilos en trop accumulés pendant l’hiver que je ne souhaitais vraiment pas exposer! Sauf que les régimes, je n’y arrive pas : une fois la première semaine passée, je retombe dans mes addictions au chocolat et à la « junk food ». Alors j’ai tenté l’hypnose. J’ai trouvé les coordonnées de Madame Lencou sur Internet et j’ai pris RDV. Quel bien m’en a pris! Quasiment sans effort, j’ai perdu 4 kilos en un mois! »

Articles pour aller plus loin… 

Article paru en mai 2011 dans Psychologies Magazine: « L’hypnose pour un accouchement sans douleur? ».

Article du 06/07/2011 paru sur Le Nouvel Economiste.fr: « L’hypnose, pour coacher l’inconscient ».

Article paru en juillet 2012 dans Psychologies Magazine: « Le déroulement d’une séance d’hypnose éricksonienne« .

Article du 16/01/2015 paru sur Fémininbio: « Hypnose humaniste, prendre conscience de soi ».

Article du 25/04/2015 paru dans Santé Magazine: « Quand l’hypnose permet de libérer sa créativité ».

Article du 24/07/2015 paru sur LeFigaro.fr: « Pourquoi l’hypnose marche contre l’insomnie ».

Article du 25/08/2015 paru dans Le Point: « Santé: l’apport réel de l’hypnose ».

Podcast d’un document radiophonique du 9/09/2015 sur France Inter« Hypnose à l’étude ».

Article du 06/01/2016 paru dans Top Santé: « L’autohypnose, c’est efficace! ».

Article du 01/02/2017 paru sur Femininbio:  » Se libérer des addictions par l’auto-hypnose », par Olivier Lockert.